Comme beaucoup de petites filles, j'ai voulu être maîtresse.

J'ai été en admiration devant beaucoup de mes institutrices: je les trouvais belles, gentilles et en plus elles sentaient bons. Et puis en arrivant au collége, j'ai un peu déchanté. Loin de moi l'idée de rentrer dans une polémique dès le premier article, mais on va dire que je ne garde pas un très bon souvenir de mes professeurs (sauf quelques rares exceptions). J'ai très vite été catalogué d'élève timide et réservée: donc inintéréssante!

C'est ce "sentiment de rejet" qui m'a fait choisir une toute autre voie. Et aujourd'hui, à 30 ans déjà bien tassés, j'ai découvert avec mes enfants l'univers joyeux de l'école maternelle. Et comme la gamine que j'étais il y a bien longtemps, je suis retombée en admiration devant les Maîtresses. Elles sont toujours aussi belles et gentilles, elles sentent évidemment toujours aussi bons. Et j'ai eu une révélation: Pourquoi ne pas tout recommencer à zéro et devenir moi aussi professeur des écoles?

C'est devenu mon projet pour l'année 2014. Il y a bien eu la tentative de juin 2013, mais j'y suis allée un peu les mains dans les poches. Et évidemment, le résultat a été sans appel puisque je retente en avril 2014.

Donc j'apprends à cumuler vie familiale, vie professionnelle et révisions. Ce n'est pas de tout repos, des sacrifices il y en aura, mais on a rien sans rien paraît-il...

Donc, moi, addict aux blogs, j'ai décidé d'écrire celui-ci pour organiser mes révisions, échanger, et peut être qu'un jour, je parlerai de mon nouveau métier de maicresse.

 

Des bisous à ceux qui se seront perdus par ici :-)

Super Maicresse.